Nos animaux de compagnie

Les animaux de compagnie sont une source d'amour et de joie. Malheureusement, ces créatures aimées peuvent provoquer de mauvaises odeurs et des allergies. betterair vient à la rescousse des animaux de compagnie et de leurs propriétaires. Etude de terrain en foyer - évaluation de l'efficacité d'Enviro-Biotics™ sur des chiens atopiques.

L’objectif de cette étude Enviro-Biotics™ était d’évaluer la perception du propriétaire du prurit (état de peau atopique) et de la mauvaise odeur de son chien allergique suite à une utilisation régulière d’Enviro-Biotics™ sur une période de 21 jours. Cette étude a également évalué le profil de population de Staphylococcus pseudintermedius et d’Enviro-Biotics™ dans un sous-groupe des animaux de l’étude.

Il a été démontré que les chiens atteints de dermatite atopique ont moins d’espèces de bactéries sur leur peau que les chiens en bonne santé, contribuant ainsi à une barrière cutanée compromise entraînant une augmentation des démangeaisons et des odeurs cutanées. Les chiens atopiques présentent également un risque significativement accru de développer des infections cutanées (pyoderma).

Cette étude pilote visait à évaluer les effets d’une application topique régulière d’Enviro-Biotics™, sur des chiens atteints de dermatite atopique et leur zone de couchage.

De plus, l’évaluation de cultures bactériologiques spécifiques, les scores de prurit (démangeaisons) et la perception des odeurs sur la peau et la literie par le propriétaire avant et pendant l’utilisation du produit sur une période de 21 jours ont été évalués.

Évaluation du prurit :
Le traitement Enviro-Biotics™ a réduit l’incidence du prurit de 0,6% par jour. La réduction s’est avérée statistiquement significative (F1,11,01=7,05, p=0,022, figure 1a).

Évaluation des odeurs :
L’évaluation des odeurs a montré une diminution de 0,57 % par jour (figure 1b)

 

 

Fig.1 : a. Valeurs moyennes d’évaluation du prurit avec des barres d’erreur représentant l’écart type sur quatre répétitions.

b. Valeurs moyennes d’évaluation des odeurs avec des barres d’erreur représentant l’écart type sur quatre répétitions.

Évaluation de la culture bactérienne :
La concentration de S. pseudintermedius dans les échantillons de peau prélevés sur les chiens a diminué au cours des jours 7-21, tandis que la concentration d’Enviro-Biotics™ est restée constante au cours de cette période.

 

 

 

Conclusion

Les résultats sont très encourageants compte tenu du délai d’évaluation relativement court pour une maladie chronique.

Une diminution statistiquement significative du score du prurit est observée avec une nette diminution de l’odeur et de S. pseudintermedius (principalement un agent pathogène pour les animaux domestiques, mais il est connu qu’il affecte également les humains) tandis qu’Enviro-Biotics™ est resté constant.

Cette étude a été menée par Invetus, la plus grande organisation de recherche sous contrat vétérinaire d’Australie (CRO) avec des sites dans toute l’Australie et la Nouvelle-Zélande et gérée par Orivet Genetic Pet Care, Australie.